Logo 1000doctorants

"Parfois la recherche, ça nous dit des choses qui ne sont pas celles qu'on voudrait voir" explique Marc Dixneuf, directeur général de l'association AIDES qui embauche plusieurs doctorants Cifre dont une dont le terrain de recherche est… l'association AIDES elle-même.

 

La recherche, c'est dans l'ADN de l'association AIDES. "C'est pas pour la beauté du geste. C'est pour améliorer nos actions. Donc c'est assez naturellement qu'on a embauché des doctorants en Cifre." "Que ce soit sur le droit au séjour des étrangers ou sur la sociologie propre à AIDES, leurs sujets correspondaient à nos besoins et à nos attentes."

"Il faut pouvoir accepter d'avoir chez soi des chercheurs dont l'objet de recherche ça va être nous-mêmes car ça aussi, ça va améliorer nos actions. Il faut être prêt à voir, à lire, à entendre des choses qui ne vont peut-être pas aller dans notre histoire officielle, qui vont être un peu concurrentes, divergentes mais c'est pas grave."

"La recherche c'est aussi être prêt à reconnaître que l'hypothèse qu'on avait formulée au départ, elle est fausse. Il faut être capable d'accepter que la belle idée dont tout le monde est convaincu en fait c'est une idée (…) qu'il faut oublier." "Et la deuxième chose c'est que parfois la recherche, ça nous dit des choses qui ne sont pas celles qu'on voudrait voir. Et ça ne peut être qu'une valeur ajoutée pour une organisation."